Historique du club



 Historique du club


NB : Si vous voulez savoir davantage sur l’histoire du club, nous tenons à votre disposition des documents (voir notre rubrique Boutique). De même, si vous avez des documents sur le club (photos, textes, coupures de journaux, vieux équipements…), n’hésitez pas à nous contacter. Enfin, dans toute histoire, il est toujours délicat de mentionner des noms et d’en oublier, certainement, d’autres. Pourtant, nous nous y sommes risqués pour donner plus de vie à cet historique. Merci de votre compréhension pour les personnes oubliées.

-1920-1930 : les premiers pas. C’est sous l’impulsion d’un jeune instituteur passionné de football, (nom et prénom) que les jeunes pouldergatois découvrent le ballon rond. A son initiative, les premiers matchs ont lieu en 1921.Ensuite, grâce à la compréhension du maire de l’époque , Corentin Marie GRIFFON, les statuts du club POULDERGAT SPORTS sont déposés le 23 novembre 1923. Ce qui fait de Pouldergat, vraisemblablement, l’une des plus petites communes de Bretagne, voire de France à présenter une équipe de football à cette époque. Autres faits remarquables, depuis sa création, le club a toujours joué sans interruption et son nom n’a jamais changé, preuve de fidélité et de vitalité des générations qui se sont succédées depuis plus de 85 ans. La première photo conservée du club remonte à 1930. Il y figure, entre autres, Alexandre FLOC’H qui entraînera, dirigera et supportera le club jusqu’à sa disparition. Par conséquent, c’est, essentiellement, grâce à lui que vous pouvez lire ces quelques lignes sur l’histoire du club.

-1930-1940 : les premiers exploits. Alors que les déplacements se font majoritairement en vélo et que les matchs se déroulent sur des terrains de fortune (ébousage du terrain le matin du match par les joueurs et dirigeants, traçage au soc de charrue, pas de rond central ou de point de penalty,…), les damiers blancs et noirs vont écrire les premières dates du club dont, surtout, deux méritent d’être retenues : la victoire sur la grande équipe de l’USDP (Union Sportive Douarneniste et Ploariste) de l’époque, détentrice de la coupe de l’Ouest, 2-O et un cinglant 3-O sur les canaris de l’ASP (Association Sportive Plouhinecoise) venus à Pouldergat comme une invincible Armada. En dehors de Alexandre LE FLOC’H, l’équipe compte de vaillants joueurs comme Vincent LE GOUILL, Philibert SIGNOR, Marcel RAPHALEN, Guillaume BRANJOU, Marcel FERRANT, Jean COULLOC’H , Yves BRANJOU , les frères HELIAS, Paul LE GOFF,Jean LE GALL….. soit 3 tailleurs, 2 agriculteurs, 2 charrons, 1 buraliste, 1 instituteur, 1 charpentier, 1 employé de marée…

-1940-1950 : la guerre et les premiers championnats. Malgré la seconde guerre mondiale, le club poursuivra son activité. En effet, les dirigeants ont pensé que c’était un moyen pour les tous jeunes d’oublier momentanément les difficultés du moment. C’est, sans doute pourquoi, Pouldergat Sports fait partie des premiers clubs à s’inscrire auprès du tout nouveau district de football du sud Finistère créé en 1947. Ce dernier a en charge l’organisation et la réglementation des compétitions au niveau départemental, notamment, les coupes et le championnat. Pouldergat Sports démarre au plus bas niveau : la 3ème division avec entre autres, Roger LE GALL, Jérôme BRUSQ, Yves LE MAO, Louis LE GOFF , Henri LE COZ, Jean FERTIL, Marcel LE FLOC’H, Guillaume BARIOU….

-1950-1960 : l’influence de Eugène DEUDE. Passionné de football, cet instituteur d’une quarantaine d’années, prend en main les destinées du club et lui inculque ses rudiments de base : pas de résultat sans volonté ni solidarité. Aujourd’hui, le stade porte, en toute légitimité son nom. C’est aussi une période où, comme dans bon nombre de communes, se pose la question de la séparation du club en deux clans : les laïcs et les cléricaux ou, plutôt, les Rouges et les Blancs. Ce sont les joueurs, eux mêmes, à l’unanimité, qui décident de rester ensemble à Pouldergat. Dans le cas contraire, ils menacent d’aller jouer ensemble ailleurs. Finalement, la raison l’emportera et le club en sortira grandi et soudé avec ses couleurs qui ne bougeront plus : Rouges et Blancs. Hervé COSQUER, Hervé LE BARS, Guy LUCAS, Lanig LE GALL, Jos COULLOC’H. René MOREAU , André RAPHAELEN…. font la renommée du club.

-1960-1970 : la grande décennie. Chaque club connaît de bonnes générations de joueurs. Ce sera la cas pour cette décennie où, tour à tour, les locaux vont multiplier les accessions : seconde division, première division, et, en bouquet final, l’accès à la promotion d’honneur avec de jeunes joueurs prometteurs qui, pour des raisons obscures, se dirigeront ensuite vers des clubs extérieurs. L’équipe B ne sera pas en reste et remportera le Trophée des Espoirs avec une différence de buts exceptionnelle : + 124. Cette période sera marquée par la création d’un stade officiel et la réalisation bénévole d’une buvette par les membres du comité d’animation. Les Pouldergatois jouent, parfois, devant plus de 500 spectateurs et font trembler plus d’un club huppé de l’époque comme les Cormorans de Penmarc’h, l’AS Rosporden et, même la Stella Maris. C’est l’heure de gloire du trio magique : Hervé FLOC’H, André GEOMAY et Roger LE GUELLEC entourée de jeunes prometteurs comme Gérard LE COZ, Jean Noel GOUILL, Pascal GOUILL Guy COSQUER, Robert LE COZ, Bernard BRANJOU , Raymond HELIAS… et la confirmation d’un jeune dirigeant, toujours en activité actuellement, Pierre BRIANT.

-1970-1980 : la dégringolade. Hélas, cette bonne génération s’envole vers d’autres horizons pour diverses raisons (mésentente avec les dirigeants, mutations scolaires ou professionnelles, changement de vie familiale…).C’est pourquoi, les dirigeants comptent sur les cadets du club pour redresser la barre :Jean Yves BRANJOU, Christian LE FLOC’H, les 4 frères LE BARS : Philippe, Yves, Michel et, un peu plus tard, Hubert, Jean Luc LE GOUILL, André BARIOU… . Hélas, malgré une bonne volonté, les locaux chutent aussi vite qu’ils étaient montés et retrouvent la 3ème division 23 ans après l’avoir quittée. Soucieux de repartir, les dirigeants lancent alors l’école de football et les équipes de jeunes qui suivent : minimes et cadets en espérant des jours meilleurs. Les locaux deviennent, simultanément, les spécialistes des coups d’éclats que ce soit en coupe ou en championnat comme des coups de froid, défaite face aux lanternes rouges. Corentin LE GUELLEC et Gérard LE COZ, en tant que dirigeants-joueurs, auront le mérite de maintenir le club à flot dans cette période mouvementée.

-1980-1990 : une certaine renaissance. L’école de football connaît un bon succès grâce à l’implication du duo Jean Jacques DURAND et Jean Charles GOURLAOUEN. L’équipe A retrouve des joueurs revenus au club qui assurent la remontée en seconde division , dénommée à l’époque promotion de 1ère division en 1984 après un duel épique avec les voisins de l’AS Gas de Poullan. Le match fait la une du District et attire près de 400 spectateurs payants soit un public estimé à 500 ou 600 personnes. L’équipe B suit la A et joue les premiers rôles en 4ème division alors qu’une équipe C est créée. Ces saisons sont aussi marquées par des poules allers calamiteuses et des poules retours tonitruantes où le maintien est souvent acquis lors de la dernière journée . Cependant, la corde finira par casser. Ce sera la disparition de l’équipe C, de l’école de football et la descente de l’équipe A. Il faut repartir à zéro suite aux départs de Eric CELTON, Philippe CELTON, Jean Hervé PICHAVANT, Claude LEZOUALC’H, Jean Michel GOUDEDRANCHE….

-1990-2000 : grande popularité, résultats moyens. La nouvelle équipe dirigeante mise en place se distingue des précédentes par son jeune âge : moins de 30 ans. Il s’agit de Pierre KERVAREC, Patrick JADE et Ronan KERVAREC. Ils décident de relancer les équipes de jeunes et lancent leur équipe cadette dans le grand bain de la compétition senior et… junior, la fameuse coupe Gambardella qui verra les locaux, contre toute attente, franchir le 1er tour. Au bout de 2 saisons, les locaux signent brillamment leur retour en 2ème division et ne connaissent la défaite en Championnat qu’une seule fois. Mieux, l’équipe B, pour la première fois accède à la 3ème division et une équipe D est créée. En outre, pour permettre aux « moins jeunes » de jouer au football, une équipe de foot loisirs voit le jour. Les locaux renouent avec la tradition des coupes : 3ème tour de coupe de France et Quart de final de la coupe du conseil général et prennent un malin plaisir dans le championnat à se jouer souvent des leaders mais en étant aussi terrassés par les derniers du championnat. A cette époque, un joueur et capitaine sort du lot : Luc COATMEUR.

-2000-2010 : dégradation des résultats mais jours meilleurs espérés. catastrophique. Une nouvelle fois, des jeunes reprennent le flambeau. Cependant, gérer un club devient de plus en plus difficile et exigeant. C’est pourquoi, l’instabilité gagne le club pour divers motifs personnels et professionnels. Cependant, les présidents successifs de cette période, Jean René KERVAREC et Ronan RENEVOT, sont à féléciter pour leur ténacité. L’école de football et les équipes de jeunes disparaissent en même temps que l’équipe C. Pire, lors de la saison 2007-2008, le club évite la descente (en l’occurrence la 4ème division) grâce à un repêchage du District pour résultats antérieurs. Ce sera l’électro-choc pour une restructuration du club et une réorganisation autour de Sébastien LE COZ, nouveau président, que vous pouvez lire dans l’organigramme ci dessus. Il suffit d’espérer que les résultats de cette nouvelle saison 2009-2010 suivent ceux de la saison 2008-2009.

-La mémoire du club : Outre Alexandre FLOC’H, les joueurs suivants ont contribué à l’écriture de ces lignes : Jean COULLOC’H, Jean BRANJOU, Fanch HENOT, Jean FERTIL, Marcel LE FLOC’H, Jean CROCQ ans, Marcel RAPHAELEN 83 ans, Jérôme BRUSQ 82 ans, Lanig LE GALL 79 ans, Pierre ROHOU 79 ans , Hervé COSQUER, Roger GENTRIC, Jean FLORC’H.

-Boutique et manifestations du club : Le club met en vente un écusson au prix de 5 € et le tee-shirt ci joint au prix de 10 €. De plus, il tient à disposition de ceux qui le souhaiteraient une vidéo élaborée lors du 70ème Anniversaire et le classeur des photos dont certaines d’entre elles illustrent ce bref historique. Contact : Ronan KERVAREC ou Sébastien LE COZ ou la mairie 02 98 74 61 26

En terme de manifestations, le club participe régulièrement aux fêtes communales comme les mercredis du bourg, le Téléthon ou toute autre action d’intérêt collectif. Pour son propre buget, il organise, outre les mercredis du bourg, un repas annuel et le tournoi interquartiers. Enfin, chaque saison, il élabore le calendrier publicitaire.

-Budget global : A chaque assemblée générale, ce dernier est présenté à l’assistance. Les recettes comprennent l’argent perçu lors des manifestations ci dessus auxquelles s’ajoutent les cotisations des membres du club, les recettes des journées de championnat et la subvention municipale. Côté dépenses, il faut compter les frais administratifs (licences, inscriptions en compétitions, règlement des arbitres, fonctionnement du club …), les frais d’équipement (joueurs, entretien du terrain,…), les frais d’ambiance (réception des équipes et célébration des évènements familiaux et privés…). L’objectif final ne change pas : PRATIQUER LE FOOTBALL EN TOUTE AMITIE ET CONVIVIALITE.