foot.jpg

foot.jpg

PreviousNext

Actualité de l'équipe

POULDERGAT SPORTS: sombre dimanche



Triste dimanche pour les rouges et blancs qui ont perdu Ewen JAMBOU sur blessure et qui sera indisponible un moment de temps. Le club lui souhaite un prompt rétablissement et adresse ses remerciements pour leur sportivité aux joueurs du FC Goyen. Parallèlement, les deux équipes ont mordu la poussière. L'équipe B face à une belle équipe de Landudec - Guiler B sur le score de 4 à 0. Les joueurs des compères Pierre KERVAREC et Philippe LE BARS n'ont pas démérité mais sont tombés sur plus forts qu'eux. En gardant cet état d'esprit, l'équipe devrait connaître des jours meilleurs. Le match tant attendu opposait deux des coleaders du groupe à savoir les locaux et le FC Goyen. Ces derniers démarraient le match pied au plancher mais butaient sur une défense de fer et un Steve GONIDEC éblouissant. Les hommes de Frédéric LE GALL refaisaient surface et menaçaient à leur tour le gardien adverse. Néanmoins, ce sont les capistes qui ouvriront le score sur un joli ras de terre croisé et cadré. Score à la mi-temps: 1 à 0. En seconde période, les pouldergatois malmenaient leurs adversaires contraints de parer au plus pressé. C'est donc en toute logique que Luc GIBBINS égalisait à l'heure de jeu. Nathan JADE ratera la balle de match par sportivité ou naïveté selon la conception du football de chacun sur une action de toute beauté. En effet, en contre, les capistes doublaient la mise. Cependant, les rouges et blancs repartaient à l'abordage et se referont surprendre sur un contre. Alors que le match semblait plié, les locaux réduiront le score sur corner repris de la tête par un défenseur adverse et obtiendront un pénalty logique consécutive à une faute de main. Romain LE CORRE prenait ses responsabilités et voyait sa tentative repoussée en corner par le portier du  FC Goyen. La messe était dite. Victoire finale du FC Goyen 3 à 2 mais que de regrets côté pouldergatois compte tenu des absences du jour compensées par un engagement exemplaire de leurs remplaçants. Rien n'est perdu si le championnat perdure, bien sûr.