img7.jpg img6.jpg img5.jpg

img7.jpg

img6.jpg

img5.jpg

PrécédentSuivant

Bienvenue sur le site de la mairie de Pouldergat

Mar 24, 2021

POULDERGAT SPORTS : les jeunes à la rescousse – second épisode


Catégorie : General
Posté par : mairie


Après la génération « 2000 », coup de chapeau à la génération des années 70 à savoir celle des André SAVINA, Jean-René KERVAREC, Frédéric COSQUER, CLOAREC Brother’s (Stéphane et Ronan) et FRIANT Brother’s (Didier et Eric), Philippe JONCOUR, Nicolas LE BIHAN, Christophe STEPHAN (Capitaine panache), Jean-Pierre LE GALL, David THOMAS, Joël LE PAPE… lors de la saison 89/90 et leur qualification en coupe Gambardella…Ronan KERVAREC, alors président du club, s’en souvient:  « Au terme d’une saison où nous avions connu une descente que j’aurais qualifiée d’évitable, une nouvelle équipe dirigeante a été mise en place me portant à la présidence. Notre premier objectif à cette nouvelle direction (Pierre KERVAREC, Patrick JADE, Jean-Noël LE GOUILL et moi-même) était d’arrêter l’hémorragie de départ des joueurs ou de faire revenir certains sur leur désir d’arrêter. Ce faisant, nous avions réussi à sauver l’équipe A avec l’ambition de remontée immédiate mais étions inquiets pour l’équipe B d’où notre idée de faire confiance aux jeunes qui sortaient de l’équipe cadette. Et ces jeunes allaient être mieux que des faire- valoir tant et si bien, qu’après réflexion et avec leur accord, nous avons décidé de les inscrire en coupe « Gambardella »

.

Quelle fût la suite ? Un premier tour face aux juniors des Gâs de Saint Herlé au stade Lesteven sur la butte de Ploaré Pouldergat Sports n’était pas donnée favori et pourtant leur jeunesse allait renverser tous les pronostics. Certes les rouges et blancs allaient subir une très grosse domination de l’ESHD qui restera longtemps stérile. Ainsi, les joueurs ploaristes multipliaient les débordements sur les ailes et les centres mais la charnière centrale, composée de Christophe STEPHAN et d’André SAVINA, survolait les duels aérien et Jean-Pierre LE GALL multipliait les prouesses dans les buts, un trio qui muselait leurs adversaires. Ces derniers pensaient, surement, avoir réalisé le plus difficile en ouvrant le score mais c’était sous-estimer les pouldergatois qui égaliseront sur une de leurs seules incursions dans le camp adverse. En effet, sur un coup pied lointain mais génial, Ronan CLOAREC trouvait les filets adverses d’un lob somptueux face à un gardien trop confiant et avancé au-delà de ses 30 mètres. Tout allait finalement se régler aux tirs aux buts avec un nouveau rebondissement arbitral cette fois-ci. Si Jean-Pierre LE GALL stoppait le dernier tir au but adverse offrant l’avantage à Pouldergat, Jean-René KERVAREC alias JR pour les copains , peut être sous la pression du moment, voyait son tir trop mou stoppé par le gardien adverse. L’issue du match était relancée et les joueurs de l’ESHD croyaient à nouveau en leur chance. Toutefois, c’était sans compter sur l’intervention inflexible de l’arbitre de touche pouldergatois, Tintin LE GUELLEC qui allait faire retirer ce dernier tir au but pour départ anticipé du gardien. Dès lors, « JR » ne laissera pas passer cette seconde chance et offrira la qualification aux siens. Pour Pouldergat Sports, c’était une qualification historique : un des plus beaux résultats obtenus par une équipe de jeunes de Pouldergat Sports.

Au second tour, l’équipe aura le droit aux honneurs du terrain de la Sainte Croix, et le redoutable privilège de jouer ni plus, ni moins que les juniors de la Stella Maris qui jouaient, à l’époque, au plus haut niveau régional : Critérium de l’Ouest…Frédéric COSQUER s’en rappelle : « Cette équipe stelliste était composée de quelques bons joueurs dont Mickael CEPEDA qui fera par la suite les beaux jours de Pont l’Abbé (DH), du Stade Quimpérois (CFA/CFA2) ou de Plozévet. Cependant, pendant une demie heure, nous ferons front et aurions, même, pu ouvrir le score par Christophe STEPHAN. Sur la suite du match, l’écart de niveau parlera et la mi-temps sera atteinte sur le score de 2 0 pour les Sardiniers…Ensuite, ces derniers déroulaient et se qualifiaient aisément sur le score    de 7 à 0 mais, pour nous, c’était déjà une victoire »

 

Effectivement, l’honneur pouldergatois était sauf, un esprit d’équipe était né et Pouldergat Sports allait connaître des jours plus radieux avec un passage de relais à la génération suivante: François COSQUER, BIDON Brother’s (Alan et Steven), Guénaël LE BARS mais cela est une autre histoire

 

.